Rechercher

Mon amour de l'art

J’ai décidé de créer un blogue parce que j’aime écrire. J’aime jouer avec les mots. J’aime les entremêler pour créer un tableau qui raconte quelque chose. Pour moi c’est un peu comme peindre ou dessiner, mais avec le verbe, plutôt qu’avec le pinceau ou le crayon. Sans pour autant être un poète ou un écrivain établi, si on est à l’écoute de soi et qu’on se laisse inspirer, on peut parfois ajouter beaucoup de couleur à un texte. On peut ainsi, rendre un récit ou une certaine anecdote plus vivant. D’autant plus que notre langue est très riche en vocabulaire. Elle nous permet d’élaborer et de mettre en lumière les moindres détails sur de nombreux sujets. Enfin, comme il faut savoir s’arrêter, je crois avoir assez parler des mots.


Je vais maintenant plutôt vous parler de mon amour pour l’art. L’amour de l’art est je crois inné chez-moi. C’est une émotion qui m’habite de manière intrinsèque. Déjà très jeune j’éprouvais un plaisir extraordinaire à feuilleter fréquemment avec un de mes frères, " l’Encyclopédie Universelle " , que ma mère possédait, pour admirer les oeuvres de Léonard De Vinci, de Michel-Ange, de Vincent Van Gogh, de Claude Monet, de Paul Gauguin, de Salvador Dali et de nombreux autres grands maitres de différentes époques. Tous aussi éloquents les uns que les autres. J’aimais connaitre leur histoire, leur état d’être et leur vision de l’art. Je pouvais revenir plusieurs fois sur mes artistes préférés. Je ne me lassais pas d’admirer ces photos de leurs tableaux. Je rêvais de suivre leur traces et de faire aussi ma place dans le milieu de l’art. J’aurais bien aimé m’inscrire à l’École des Beaux-Arts de Montréal, mais je n’en n’avais pas les moyens.


Lorsque je suis allé à Paris pour la première fois, et que j’ai visité le Louvre, ça me semblait presque irréel. Déjà que l’immeuble est lui-même un chef-d’oeuvre architectural, d’une beauté incroyable, que dire de ce qu’il offre à nos yeux, à l’intérieur ! Dès mon entrée j’étais sans mots. J’étais fortement impressionné et fasciné, par toute cette collection de grands maîtres, qui couvrait les murs de ce palais royal. Tous ces tableaux magnifiques ont traversé le temps et m’ont permis d’en être témoins. C’était vraiment formidable. Il faut d’ailleurs y retourner à quelques reprises, car il y a tellement à voir qu’une fois ne suffit pas. C’est d’ailleurs ce que j’ai fait. Je ne pouvais faire autrement.


Bien que j’aime un peu tous les styles, je dois vous dire que j’ai une préférence pour l’art figuratif, l’hyperréalisme et le fantastique. D’ailleurs ma tendance vers le figuratif s’affichait dans mes oeuvres dès le début. J’ai jusqu’à maintenant exploité très peu d’autres avenues. Cette approche est comme ancrée en moi. C’est ma manière de faire. Ce qui ne veut pas dire que je suis fermé à modifier ma technique. Au contraire, je suis tout à fait ouvert à l’idée d’évoluer dans ma créativité et dans ma maitrise du crayon. Je crois que mon apprentissage ne sera jamais terminé, car une vie n’est pas assez longue pour atteindre une pleine maitrise. Il y aura toujours hors de tout doute, quelque chose de plus à découvrir et à ajouter à mon

12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Pour ceux qui aimeraient commencer à dessiner aux crayons de couleur mais ne savent pas trop les quels choisir. Voici par ordre numérique la liste des dix meilleurs crayons de couleur de 2022 selon Lo